TOUCH FRANCE La Fédération nationale de Touch Rugby

A Toulon, le touch rugby se joue du handicap

23 février 2022

C'est une belle histoire de partage comme le sport sait en fournir. En janvier, le club du TR83 (Toulon) a signé une convention pour accueillir une fois par mois les résidents du foyer de l'Association varoise d'accompagnement des travailleurs handicapés (Avath) de Solliès-Pont. Une rencontre autour du touch rugby sur le thème de l'inclusion, au-delà du handicap. 

UNE RENCONTRE HUMAINE 

C'est à Toulon que le projet se met en marche. Bastien Negroto, joueur du TR83, travaille en tant que moniteur-éducateur au foyer de l'Avath : “Notre travail consiste à fournir un lieu de vie et des personnes en situation de handicap. Nos 19 résidents ont entre 20 et 55 ans, avec des handicaps variés. Nous les accompagnons dans leur projet de vie et d'autonomie, autour d'emplois adaptés et/ou d'activités tout au long de la semaine, comme de la relaxation ou du sport.” Le 12 Décembre, le TR83 accueille le Festival régional des écoles de touch rugby de Provence, auquel participent les jeunes du club. Bastien a alors l'idée d'inviter ses résidents, pour leur présenter son sport dans un premier temps : “Si j'espérais qu'on pourrait mettre une place une action sur le terrain, j'ai été très agréablement surpris : ce sont les coachs du TR83 qui m'ont proposé en premier une initiation ballon en main pour les résidents !

Les entraîneurs du TR83, du fond vers le premier plan : Stéphane Chancibot, Christophe Faissolle, Bastien Negroto et Michael Flory

DEUX STRUCTURES SUR LA MÊME LONGUEUR D'ONDES

Christophe Faissolle, joueur et encadrant de l'école de touch, confirme : “Nous en avons tout de suite parlé avec Stéphane Chancibot et Mickaël Flory, également encadrants de notre section jeunes, pour organiser des sessions avec les résidents du foyer. Cette proposition s'inscrit dans la démarche inclusive de développement de notre club.” Le club a d'ailleurs, par le passé, déjà accueilli un jeune joueur autiste, ce qui a familiarisé ses encadrants avec ce type d'échange, de partage. Ainsi, les trois entraîneurs ont reçu le soutien direct de leurs dirigeants, concrétisé lorsque le président du club Eric Grimaldi a signé une convention avec l’Avath. 

Isabelle Vincentz, la directrice du pôle médico-social de l'Avath, avait découvert le touch au travers de ses activités au sein du Comité départemental Sport Adapté. Elle se satisfait d'avoir eu l'occasion de proposer cette activité à ses résidents : “Nous mettons en place des activités en lien avec le projet personnalisé de nos résidents. Je savais que cette activité correspondait aux différents besoins des projets de chacun”.

S'ADAPTER A TOUTES ET TOUS, C'EST POSSIBLE

Les 5 février, tous les acteurs sont prêts. Stéphane, Christophe et Michael accueillent Bastien et 7 de ses résidents. “Pour l'entraînement, nous utilisons une partie du créneau de notre école de touch. Nous impliquons les autres encadrants et des jeunes du club pour prendre en charge l'entraînement de nos petits, pendant que tous les trois, nous intervenons sur la deuxième moitié du terrain avec Bastien. Être plusieurs nous permet d'être plus proches car c'est un public qui demande beaucoup d'attention et d'écoute”, nous explique Christophe. Et en ce qui concerne le jeu, comment s'adapter ? Les encadrants du TR83 sont restés sur “des exercices basiques, ludiques, à faire en coopération”. Attraper le ballon, le poser au sol et le ramasser, se faire des passes et appréhender la course et la technique du toucher, les fondamentaux du touch rugby en somme. “Puis on essaiera d'amener quelques règles petit à petit. On essaye de développer quelques petites compétences, mais toujours sous surveillance : Bastien est présent dans le cadre de son travail, et je suis diplômé dans le sport.”, complète Christophe.

De l'action, adaptée à tou.te.s !

“IL FAUDRAIT DIRE À CEUX QUI HÉSITENT DE SE LANCER !”

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la mayonnaise a pris ! Les 7 résidents présents pour cette première (Sami, Guillaume, Alexandra, Hayet, Sébastien, Marie-Claude, Sandrine) se sont pris au jeu. Christophe a constaté très vite leur implication sur le terrain :  “Ils avaient la banane du début à la fin, ça leur a beaucoup plu”, se réjouissant de pouvoir utiliser les fondements inclusifs et mixtes du touch rugby pour construire un tel moment d'échanges, au-delà des différences. 

Guillaume, résident du foyer, ne pensait pas que cette première fois à s'essayer à un sport collectif lui apporterait autant : “Par rapport au foyer, les caractères se découvrent ballon en main, on se redécouvre les uns les autres, et c'est pas quelque chose d'anodin. Quand je suis rentré de l'entrainement, je me sentais différent.” Un expérience intense qu'il a hâte de renouveler, considérant que s'il n'avait pas pu s'essayer au touch rugby, il “serait passé à côté de quelque chose”. “Il faudrait dire à ceux qui hésitent de ne pas trop s'écouter, il faut se lancer !”. Cet engouement, Bastien le confirme : “Ils ont encore plus accroché que ce que je pensais ! Pendant 1h15, on a oublié les handicaps, et on a juste pris du plaisir tous ensemble. C'est la force du touch à tous les niveaux, rassembler des publics très différents sur le même terrain.”

LE RENDEZ-VOUS EST PRIS

Si la matinée a été une réussite pour les résidents du foyer, elle l'a également été pour les encadrants sur le plan humain, comme conclut Christophe : “C'est hyper enrichissant, c'est un public qui donne beaucoup, c'est très valorisant. Je pense qu'ils nous ont apporté plus à nous, que nous leur avons apporté à eux. C'est génial !”.

Et cette réussite prendra dans le temps :  “Les résidents m'en ont parlé tout le weekend, mais en ont surtout parlé au foyer !”. Bastien prévoit donc de revenir avec les 19 résidents du foyer pour la prochaine session en mars. De plus, la convention signée entre le club toulonnais et l'Avath varois court sur douze mois (minimum …), qui promettent d'être remplis de belles histoires, ballon ovale en main.

 

Les résidents de gauche à droite : Sébastien, Sami, Hayet, Sandrine, Guillaume, Marie-Claude et Alexandra, accompagnés des 4 entraîneurs et de Charles Negroto du TR83 (derrière Christophe Faissolle).

Les dernières actus

Les photos du SuperTouch Féminin 2024

2 mai 2024

Les photos du SuperTouch Féminin 2024

La catégorie féminine du SuperTouch jouait ses qualifications il y a tout juste un mois, à Viriat (Ain). Lors de cette...


Semaine olympique : le touch rugby comme vecteur des valeurs olympiques

26 avril 2024

Semaine olympique : le touch rugby comme vecteur des valeurs olympiques

Le touch rugby, sport olympique ? Les touch'eurs en rêvent d'ici 2032, année où les Jeux Olympiques et Paralympiques ont lieu...


Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

16 avril 2024

Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

On vous en parlait il y a quelques jours, le touch rugby est une forme de pratique qui s'intègre au modèle...


SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

12 avril 2024

SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

Résumé de la reprise du SuperTouch Féminin, qui revenait le samedi 6 avril, à Viriat. Pour la troisième saison consécutive, l'ensemble...

Tout afficher