TOUCH FRANCE La Fédération nationale de Touch Rugby

J2 SuperTouch, retour sur le weekend toulonnais

14 mars 2024

Le SuperTouch posait ses valises les 2 et 3 mars derniers à Toulon. De retour au Stade Léo Lagrange un an après l’avoir déjà investi, les meilleures équipes françaises de touch rugby jouait la deuxième partie d’une saison régulière en trois actes. L’urgence était donc de se placer au championnat, afin d’aborder le dernier virage vers les places qualificatives dans la meilleure position possible. Retour sur les moments forts du weekend. 

Elite : les champions toujours invaincus, SMH vers la saison parfaite ?

En Elite Hommes et en Elite Mixtes, peu de doutes : les champions en titre n’ont pas l’intention de laisser leur trône au premier venu. Touch Toulon chez les hommes, et SHM Blues Touch en mixtes, n’ont toujours pas perdu le moindre match après cette première partie de saison.

Chez les hommes, les toulonnais sont pourtant passés proches de leur première défaite en près de 40 matchs. En effet, Touch Grenoble avait dès la J1 démontré sa bonne forme en écartant le challenger habituel des varois, Touch Voglans Savoie (8-11). Lors de cette deuxième journée, les isérois ont repoussé les champions (privés de trois de leurs internationaux, blessés) dans leurs retranchements, obtenant le match nul (5-5). Un nul qui ne leur permet pas de comblé leur retard au classement, d’autant plus que les grenoblois s’était fait surprendre plus tôt dans la journée par des savoyards revanchards, et regonflés à bloc par le retour de leur meneur de jeu Maël Pin (6-5). Si la qualification en demi-finales semblent donc une être formalité pour ces trois clubs, le suspense s’annonce haletant, car si Touch Toulon est toujours invaincu, ses deux prétendants alpins ont montré qu’ils avaient faim.

En Elite Mixtes, les journées se ressemblent pour le leader isérois du Saint-Martin d’Hères Blues Touch. Déjà vainqueurs de la J1, les martinérois ont assis leur domination, ne laissant que des miettes à leurs adversaires du jour. Si lors de la première journée, le TR91 s’était approché des champions (7-5), ils se sont cette fois-ci inclinés plus lourdement pour la première place de la journée (11-2), comme les autres équipes qui ont croisé SMH ce samedi. Derrière le leader, les positions se précisent. En effet, le TR91 Paris-Saclay confirme sa belle entrée dans l’Elite en prenant la deuxième place de la journée, écartant au passage Toulouse (7-3) et les Hurricanes (6-5). Ils prennent donc la troisième place au général derrière Free Touch Issy-Paris, ainsi qu’une option dans la course aux demi-finales. La quatrième place qualificative se jouera entre deux habitués du Top 4 : Toulouse Touch et Hurricanes Touch Paris-Châtillon, dont le match du weekend nous a offert une opposition équilibrée. En fin de classement, les cartes sont rebattues également. Gratifiés de leur bonne journée, les clermontois de l’ASPTT passent devant les Belettes, et talonnent désormais leurs voisins du Volcanic Touch Beaumont. Les deux points qui les séparent ne représentent qu’une petite marche entre le maintien en Elite, et la septième place synonyme de rétrogradation.

   

Le National toujours aussi disputé

On vous l’annonçait il y a quelques jours, les équipes de National aiment le suspense. C’était en tout cas l’impression que la Poule A nous a encore donnée. Sous une pluie diluvienne, le leader Bordeaux Touch tire son épingle du jeu en remportant tous ses matchs, malgré une frayeur face au promu bressan (5-4). Le Bresse Touch Club enregistre d’ailleurs la première victoire de sa jeune histoire dans ce qui devient l’un des classicos du touch français, contre Touch Voglans Savoie. Cette victoire ralentit d’ailleurs les savoyards. En effet, les bons résultats du Champion de France Développement 2023 leur permettent de récupérer la deuxième place du groupe, au nez et à la barbe d’un troisième promu, le RT Tullins, mais loin du leader girondin. Les strasbourgeois, moins inspirés en terre varoises, restent en embuscade à un point de Tullins et Voglans. Lors de la troisième et dernière journée, ils seront trois pour cette deuxième place qualificative.

Du côté de la Poule B, les deux leaders s’affrontaient, et les Lyonnais du CanuTouch prennent le meilleur sur les rochelais, virant donc seuls en tête en repartant de Toulon. Si l’Atlantique Touch Rochelais occupe seul la deuxième place qualificative pour les demi-finales de la division, il faudra se méfier de la remontada toulonnaise. Sur ses terres, l’équipe mixte toulonnaise réalise une journée sans défaite, à un souffle de défaire le leader lyonnais (5-5).

   

En National Hommes, la hiérarchie de la première journée s’est vérifiée. Un trio s’échappe en tête du classement, après des rencontres pour le moins serrées. Le Touch RCCN (Saint-Egreve), Toulouse Touch et les Hurricanes sont donc déjà assurés de leur participation au dernier carré de leur division. Pour la dernière place qualificative, les bretons de l’USAR ont pris une grosse option sur les deux promus, Touch Azur et Sau’Touch. On attendra donc de la troisième et dernière journée de saison régulière qu’elle nous donne un leader provisoire net, qui ferait office de favori en vue des Finales.

Les femmes prennent le contrôle du jeu

Justine Estanislao (SuperTouch 2023, photo Florian Escoffier)

Nous le rappelons régulièrement, le touch rugby est l’un des seuls sports qui se jouent en équipes mixtes en compétition. Si traditionnellement, les clubs alignent 3 hommes et 3 femmes sur le terrain, les hommes occupant le plus souvent les postes au centre du terrain, les clubs s’émancipent de plus en plus des traditions. En effet, ce weekend, et dans les deux divisions mixtes, les femmes ont pris le contrôle du jeu pour mener leur équipe, en attaque et en défense. On a ainsi vu les Hurricanes jouer avec une doublette féminine au centre, composée des internationales féminines Anne-Blanche Bourcier et Cécile Mas. Carla Mayon, récemment sélectionnés en Equipe de France Mixte, a également mené le jeu de sa ligne avec l’Atlantique Touch Rochelais. C’était également le cas des hôtes du jour, puisque Justine Estanislao (EDF Femmes +27) a plusieurs fois pris les rennes de l’attaque toulonnaise. Pour finir, les Belettes ont joué avec le maximum de femmes autorisées sur le terrain pour conserver la mixité, avec 5 femmes pour un homme. Si ce choix était principalement lié à des questions d’effectifs et de blessures, il est à mettre au crédit des Belettes, qui ont joué le jeu jusqu’au bout de la journée.

 

Le moment fort du weekend

Une fois n’est pas coutume, le moment fort du weekend n’a peut-être pas été un essai, une célébration ou un retournement de situation. Il est venu d’une initiative du club hôte. En effet, Touch Toulon anime depuis plus de deux ans une séance de touch rugby adaptée pour les résidents du foyer de l’Association varoise d’accompagnement des travailleurs handicapés (Avath) de Solliès-Pont. A cette occasion, Fatou et Enzo ont eu l’occasion de donner le coup d’envoi fictif du match d’Elite Mixtes entre Touch Toulon et TR91 Paris-Saclay. Un bel exemple de mise en valeur du savoir-faire de nos clubs, et une leçon de partage autour de la balle ovale, animée par les éducateurs de Touch Toulon en charge de la convention : Mathias Fernandez, Bastien Negroto, Christophe Faissolle, Stéphane Chancibot et Jean-Michel Moraitis (Images par Touch France et Charles Negroto).

Le plus bel essai du weekend

Benjamins des clubs du SuperTouch, les Manchots de Roubaix se déplaçaient à Toulon dans l’objectif de continuer leur apprentissage. S’ils ont laissé derrière eux le soleil du Nord pour se confronter aux trombes d’eau varoises, les Manchots ne faisaient pas le déplacement pour faire de la figuration. S’il leur a manqué un souffle pour accrocher leur première victoire en National, ils nous ont gratifié de l’essai de la J2, sur la toute dernière action du weekend. Un savant mélange d’appuis, de feintes et de cannes avec un zeste de grinta, le tout conclu par Mélissa Bardet, les Manchots nous montre en une action collective l’étendu de leur potentiel : 

Et pour le plaisir, on ne résiste pas à l’idée de vous renvoyer vers leur annonce de composition de début de weekend.

La plus grande rivalité du touch français

SMH Blues Touch contre Free Touch Issy-Paris ? Touch Toulon contre Touch Voglans Savoie ?

La météo n’avait déjà pas épargné le National à Vichy, début novembre (photo : Yohann Greuet)

En fin de compte, il semblerait que la plus grande rivalité du SuperTouch soit bien celle opposant Touch France à la météo. En effet, la LNT avait porté son choix sur Toulon pour l’organisation de la J2 pour la qualité de ses infrastructures et l’expérience du club dans l’accueil de ce type d’événement, mais également pour profiter des conditions climatiques douces de la Méditerranée. Pourtant, le Mont Coudon est resté bien voilé, et c’est un déluge qui s’est abattu sur le complexe Léo Lagrange le dimanche, forçant la compétition à se délocaliser sur les terrains synthétiques. Une météo qui malgré la parole toulonnaise (« A Toulon, il ne pleut jamais » a t-on entendu dans les tribunes), nous a rappelé les conditions difficiles de Vichy (début novembre), Bourg-en-Bresse (7 mai 2023) ou encore Gif-sur-Yvette (5/6 novembre 2022). Pas de doute, le touch’eur est résilient, et heureusement qu’il ne se laisse pas impressionné par la météo !

14 heures de live, déjà disponible en replay

Enfin, cette deuxième journée de saison régulière marquait le retour du livestreaming. Vous avez donc pu suivre, sur l’ensemble du weekend, les matchs du Terrain 1, pour un total de 14 heures de live pour la première fois codiffusé sur Sport All et Youtube. Malgré plusieurs soucis techniques, principalement le samedi, le direct a été vu plus de 8000 fois, un record pour Touch France. Les replays des matchs sont déjà disponibles sur la chaîne Youtube de Touch France, dans une meilleure qualité que lors de leur diffusion.

Ce live a été rendu possible grâce à la participation de plusieurs bénévoles, qui ont répondu à notre appel. La Direction de la Communication de Touch France remercie donc Pierre, Paul, Nicolas, Jérôme, Camille, Clémentine, Maël, Floriane, Cyril, Anne-Blanche, Hugo, et pour le club de Touch Grenoble qui est venu en force : Lucie, Martin, Jules, Ian, Fabien et Killian. 

 

Les dernières actus

Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

16 avril 2024

Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

On vous en parlait il y a quelques jours, le touch rugby est une forme de pratique qui s'intègre au modèle...


SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

12 avril 2024

SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

Résumé de la reprise du SuperTouch Féminin, qui revenait le samedi 6 avril, à Viriat. Pour la troisième saison consécutive, l'ensemble...


SuperTouch Féminin : les qualifications 2023/24

4 avril 2024

SuperTouch Féminin : les qualifications 2023/24

Le SuperTouch féminin reprend ce weekend. Comme lors des deux saisons dernière, la version féminine du Championnat de France de touch...


Avril 2024, demandez le programme !

1 avril 2024

Avril 2024, demandez le programme !

Touch France est heureuse de vous présenter le programme du mois d'avril 2024. Du jeu à tous les échelons, du national...

Tout afficher