TOUCH FRANCE La Fédération nationale de Touch Rugby

Le système du rugby néo-zélandais

17 novembre 2023

Le système du rugby Néo-Zélandais

Par Hugo Scaloni

Préambule

– Par Thibault Zettel

Finaliste malheureuse de la dernière Coupe du Monde, la Nouvelle-Zélande reste néanmoins selon moi LA nation du rugby mondial. Victorieuse à trois reprises, elle était aussi présente dans le dernier carré de huit des neufs éditions que compte cette compétition. Si les hommes performent, que dire des Néo-Zélandaises !! Les Blacks Ferns (les fougères noires) ont remporté 6 titres sur les neuf éditions de la compétition. 

Au-delà de la performance, la Nouvelle-Zélande est un véritable emblème du rugby au sens large. Toutes les disciplines du rugby y trouvent leur place : le Seven bien sûr mais aussi le touch rugby (on parle ici de la version internationale pas de la variante franco-française). 

Mais comment un pays qui compte moins de 5 millions d'habitants peut-il autant représenter un sport pour ne pas dire le dominer ?

Hugo Scaloni a passé trois ans en Nouvelle-Zélande où il a été joueur au Wellington Rugby et kiné / préparateur physique pour les Hawke's Bay Magpies. Il va nous guider à l'intérieur du système néo-zélandais. Bon voyage et bonne lecture !

Photo : Touch New Zeland

Partie 1 – Le collège

Je vais essayer de vous expliquer l'organisation du rugby néo-zélandais. Depuis la base de la pyramide jusqu'au sommet, les All Blacks.

Le premier étage de la pyramide est le collège. Dès qu'un joueur entre en “High School“, il quitte son club local qui gère l'école de rugby pour intégrer les équipes de son collège.

Nelson College First XV – © Dave Lintott Photography 2019

En Nouvelle-Zélande on fait une équipe pour chaque classe ou même plusieurs équipes s’il y a beaucoup d'élèves. L'équipe principale du collège est le “First XV“, c'est l'équipe 1 de la dernière année scolaire. Certains joueurs sont surclassés et jouent en First XV avant d'en avoir l'âge.

Il y a une ferveur particulière pour les matchs du First XV. Vous représentez votre collège, et tous les élèves viennent assister au match dans une ambiance incroyable. Chaque école possède son Haka, exécuté par l'équipe et tout le public pour les grandes occasions.

Le championnat First XV est d'abord régional puis national, très suivi dans le pays et retransmis à la télévision en direct.

La réputation d'un collège en Nouvelle-Zélande se fait majoritairement en fonction des résultats de son First XV. Si vous devenez un fournisseur de futurs All Blacks, tous les élèves du pays voudront venir étudier chez vous !

La saison dure toute l'année scolaire, de mars à octobre.

Partie 2 – New Zealand Schools Team

Comme expliqué en première partie, les collèges sortent le grand jeu pour que leurs joueurs soient performants, et pour séduire les futurs élèves. Entraîneurs de qualité, préparateur physique, médecin, kinésithérapeute, infrastructures adéquates, organisation du planning scolaire, suivi nutritionnel, etc. Les jeunes joueurs sont préparés comme des professionnels. N'importe quel entraîneur avec l'ambition d'aller entraîner à haut niveau doit faire ses preuves dans un collège. Graham Henry, entraîneur champion du monde avec les All Blacks, a entraîné 15 ans le First XV d'Auckland Grammar School avant de passer à l'échelon supérieur.

Photo : allblacks.com

Autant vous dire que les joueurs sont dans un environnement propice à la performance. Certaines High School mythiques ont vu passer des dizaines de futurs All Blacks dans leurs rangs. Auckland GS, Kings College, Christchurch BHS, Hamilton BHS, Wellington College en font partie. Les tous meilleurs joueurs de la saison de First XV sont sélectionnés dans l'équipe nationale “New Zealand Schools Team“. C'est la première exposition des joueurs au niveau international, avec des matchs contre l'Australie, les îles pacifiques, et d'autres tournois internationaux. 

Partie 3 – Le club

Les 20 clubs de la région d’Auckland

On passe au second étage de la pyramide, le Club Rugby. C'est le cœur du rugby amateur en Nouvelle-Zélande. Il y a des clubs partout autour de chaque ville, correspondant à chaque quartier/périphérie/village de la région. À Auckland par exemple, on trouve 20 clubs dans un rayon de 30km (voir photo).

Pas de division, pas de montée/descente. Les clubs forment un championnat local qui reste inchangé chaque année, que des derbys ! Par contre, chaque club a plusieurs équipes réparties par niveau : Premier Team, 2nd team, 3rd team. Chaque équipe joue un championnat contre les équipes de niveau correspondant. Il existe également des équipes jeunes (les Colts, -21 ans), ainsi qu'une catégorie de poids (-85kg), sorte de transition pour les jeunes joueurs qui en ont besoin, où le défi physique est moins important. Il y a une grosse population Maori et îlienne adulte au niveau Club Rugby Premier, ce qui rend ce championnat particulièrement rugueux au niveau des contacts. Pour y avoir joué, “ça tape fort“!

Les joueurs qui sortent des High Schools rejoignent leurs Clubs respectifs en fonction du quartier dont ils sont originaires, et viennent garnir chaque année les différentes équipes de leur club. Chaque club possède une équipe féminine qui suit exactement les mêmes principes. Le championnat se déroule sur 5 mois seulement, de Février à Mai, avec des phases finales qui couronnent la meilleure équipe régionale. Si vous allez un jour en Nouvelle-Zélande pour jouer au rugby, c'est à ce niveau que vous évoluerez

Une douzaine de clubs se disputent la suprématie sur la région de Wellington – Photo : Andy McArthur

Partie 4 – Le Seven et le touch rugby

Photo : Touch Zew Zealand

La saison de Club rugby se déroulant sur les 6 premiers mois de l'année, les 6 derniers mois sont consacrés aux saisons de Rugby à 7 et de Touch Rugby. On parle là d'une réelle saison à 7, pas simplement quelques tournois comme on peut le voir en France. Des championnats organisés par les collèges, les clubs et les provinces avec par la suite des sélections régionales, provinciales et nationales. En général, la saison de 7 se déroule entre Juillet et Novembre.

Photo : Touch Zew Zealand

Le Touch Rugby est particulièrement développé, se jouant surtout pendant l'été entre novembre et janvier. Il y a des tournois quasiment tous les week-ends, par le biais d’associations ou de clubs. Il y a également des sélections régionales qui se disputent le titre national. Les joueurs profitent de ces périodes pour développer des qualités propres au 7 et au touch (sens de l'évitement, agilité, technique individuel, vision, etc) qui leur permettront d'être meilleur à XV.

Il y a également un côté social important durant ces périodes, tous les tournois ont toujours une partie destinée à la performance, mais également une autre destinée aux loisirs. Des équipes de tout âge, de tout niveau, qui viennent jouer pour passer un bon moment entre copains ou en famille.

   

Partie 5 – le championnat National des Provinces

On passe au 3ème étage de la pyramide, qui correspond au Championnat National des Provinces (NPC). Une province correspond à une grande région, regroupant tous les clubs qui y jouent. La Nouvelle-Zélande est découpée en 14 provinces réparties en 2 poules (ci-contre) qui se disputent le championnat national. C'est une division complètement professionnelle, encadrée comme on pourrait le voir en TOP14 en termes d'organisation, d'infrastructures, d'effectif et de staff. À titre d'exemple, au Hawke's Bay Magpies où j'ai travaillé, il y avait 2 Head Coach, 2 Skills Coach, 1 manager, 2 Physio et 3 préparateurs physiques.

Le championnat se joue sur les 6 derniers mois de l'année, en même temps que les saisons de rugby à 7 et de Touch Rugby. Grosso modo, une fois votre saison en Club terminé, si vous faites partie des meilleurs joueurs de la région, vous signez votre contrat pour représenter votre province. Si vous n'êtes pas sélectionné, vous basculez sur le 7 et le Touch.

Connor McLeod (Hawke’s Bay Magpies) – Photo : Paul Taylor


Les plus talentueux joueurs de High School, rejoignent directement leur province sans passer par la case Club Rugby. Les transferts de joueurs entre provinces sont autorisés, même si de manière générale vous jouez pour votre région d'origine.

Partie 6 – Les Académies

Chaque province a également son Academy, qui correspond au centre de formation en France. Les Academy sont à la charge des provinces et non des clubs ! La plupart des jeunes joueurs à fort potentiel sont couvés et formés dans les Academies pour les préparer au niveau professionnel. Le championnat des Academies suit les mêmes principes que celui des Provinces, sous forme de championnat national, sur les 6 derniers mois de l'année. Les meilleurs jeunes s’entraînent régulièrement avec l'équipe professionnelle. À l’inverse, les joueurs professionnels revenant de blessure ou en manque de temps de jeu peuvent jouer avec l'Academy.

La fédération néo-zélandaise laisse la main aux Provinces pour gérer le rugby dans leur région. Les provinces sont en quelque sorte des “sous-fédérations“ indépendantes, d'un point de vue organisationnel ET financier.
C'est à la Province d'organiser ses championnats (Club Rugby, Rugby 7s, Touch rugby), planifier la formation et les sélections, gérer son équipe professionnelle et son Academy, tout en restant dans le vert financièrement (licence, sponsors, recettes de matchs, droits télés, etc).

Chaque Province a donc sa propre politique, plus axée sur la formation ou l'équipe professionnelle, avec des joueurs du cru ou beaucoup de recrues. Beaucoup de jeunes joueurs choisissent donc leur High School ou leur Club en fonction de la Province dans laquelle elle se trouve.

 

Partie 7 – le SuperRugby

Les 5 franchises néo-zélandaises du Super Rugby

On passe au 4ème étage de la pyramide, le SuperRugby. La Nouvelle-Zélande est découpée en 5 “méga-région“ qui forment les franchises. Chaque franchise joue dans la capitale de sa zone : Les Blues d'Auckland, les Chiefs d'Hamilton, les Hurricanes de Wellington, Les Crusaders de Christchurch et les Highlanders de Dunedin.

Le SuperRugby est un championnat international, historiquement entre l'Afrique du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Une équipe argentine et une japonaise l'ont rejoint récemment. Depuis 2 saisons, à cause du covid, le championnat est resté national. Le futur du SuperRugby est encore incertain, mais il devrait continuer uniquement entre les franchises d'Australie et de Nouvelle-Zélande à l'avenir.

Les meilleurs joueurs des provinces sont sélectionnés pour jouer dans les franchises. Il y a beaucoup moins de logiques géographiques à ce niveau, vous ne jouez pas forcément dans la franchise ou se trouve votre province.

On est dans le gratin du rugby néo-zélandais. Il n'y a que 5 équipes dans tout le pays donc les places sont très, très chères. Cela crée un environnement concurrentiel d'hyper-performance qui est très efficace. Ceci est vrai pour les joueurs, mais aussi pour l'encadrement technique, sportif et médical. Très peu de place, beaucoup de compétences !

Le SuperRugby se déroule de Janvier à Mai, en même temps que la saison de Club Rugby. C'est tout simplement le championnat le plus relevé au monde.

 

Partie 8 – les Development teams

Le SuperRugby étant très relevé, la fédération Néo-Zélandaise a créé les “Development Teams“, sorte de transition entre le championnat provincial et les franchises. Ces équipes s'appellent souvent les “Hunters“, représentant les jeunes en chasse de leur premier contrat en SuperRugby.

Chaque franchise a son équipe Development, s’affrontent entre elles lors de rencontres uniques. Les joueurs s’entraînent quotidiennement avec l'équipe de SuperRugby, complétant ainsi leur formation à très haut niveau.

Les franchises ont la possibilité de signer des joueurs Development à la semaine, au mois, ou à la saison. Si un joueur fait 10 feuilles de matchs en SuperRugby, il signe automatiquement un contrat longue durée. Il est de coutume, lorsqu'un joueur cadre de l'équipe se blesse sérieusement, de laisser au jeune joueur ses 10 matchs avant de revenir.

La saison de SuperRugby se déroule en même temps que celle de Club Rugby. Si les joueurs Development n'ont pas de match, ils redescendent dans un des Clubs de la ville pour engranger du temps de jeu et de l'expérience.

 

Partie 9 – Les All Blacks

Aaron Smith dirige le haka des All Blacks lors de la Coupe du Monde 2023 – Hugo Pfeiffer

On passe au sommet de la pyramide, les All Blacks. Tout le système mis en place converge vers ce seul objectif, pour avoir une équipe nationale performante composée de joueurs au sommet de leur art. La saison internationale dépend des compétitions qui sont jouées cette année-là : 

  • Le Rugby Championship, anciennement Four Nations (Nz, Australie, Afrique du Sud, Argentine) se joue de novembre à décembre.
  • Les Test Match sont disputés sur deux périodes, en juillet/août ainsi qu'en octobre/novembre.
  • La Coupe du Monde se déroule de septembre à octobre tous les 4 ans avec deux mois de préparation.

Will Jordan marque en demi-finale de la Coupe du Monde 2023 – RWC 2023

Grosso modo, la saison internationale commence après le championnat de SuperRugby, sur les 6 derniers mois de l'année, en même temps que le championnat des Provinces. Après la saison en SuperRugby, soit vous avez été parmi les meilleurs et vous rejoignez l'équipe nationale, soit vous redescendez dans votre Province. Dès qu'il n'y a pas de match international, les joueurs sont remis à disposition de leurs provinces respectives pour garder le rythme, créer l'émulation et augmenter le niveau général du championnat provincial. À titre d'exemple, les internationaux des Hawke's Bay Magpies (Brad Weber, Brodie Retallick, Gareth Evans, Ash Dixon) ont passé en moyenne 6 semaines avec nous sur la saison.

Le management, le suivi technique, tactique, athlétique, nutritionnel etc… correspondent à ce qu'il se fait de mieux dans le pays, et peut-être dans le monde du rugby.
C'est surtout un mélange de joueurs exceptionnels, qui ont étés préparés parfaitement au haut niveau depuis qu'ils ont 14 ans. Avec une identité et une culture de la performance unique au monde.

 

 Partie 10 – Conclusion

La dernière partie sur l'organisation du rugby NZ. Les All Blacks étant le niveau le plus relevé, la fédération a créé les All Blacks Maori pour les joueurs qui n'ont pas été sélectionnés malgré des performances remarquées en SuperRugby.

Joe Rokocoko avec New Zealand 7s – allblack.com

L'équipe nationale de rugby à 7 a aussi pour vocation de compléter l'apprentissage des meilleurs joueurs. De Joe Rokocoko à Jonah Lomu, beaucoup de joueurs ont d'abord fait leurs armes à 7 avant d'exploser à XV.

On peut voir encore une fois que pour chaque étage de la pyramide (Collège, Club, Province, Franchise, All Blacks) est associée des équipes / sélections permettant une adaptation des joueurs à un niveau supérieur, pour une transition progressive basé sur l'expérience.

 


De manière générale, tout le monde a intérêt à faire progresser les joueurs ! La fédération verse des primes :

  • Au club et collèges qui fournissent les Provinces
  • Aux provinces qui fournissent les Franchisés
  • Aux franchises qui fournissent les All Blacks

Vous ne « perdez » pas un joueur comme en France quand il monte au niveau supérieur. Quand la saison du joueur se termine en club, soit il va jouer en professionnel soit il va jouer au 7 et au Touch Rugby. Dans tous les cas, il reviendra la saison prochaine avec plus d'expérience !

Le système Néo-Zélandais – Dernière partie

Un dernier Post pour essayer de résumer l'organisation du rugby en NZ :

  • Un système pyramidal, du niveau amateur à professionnel, avec des sélections à tous les niveaux. (High School, Club Rugby, Province, Franchise, All Blacks)
  • Pour chaque étage de la pyramide, des équipes de transition pour aider les joueurs à s'adapter au niveau supérieur (7s, Touch, Academy, Development, Maori All Blacks, All Blacks 7, Touch Blacks)
  • Que des saisons de 6 mois qui s'enchaînent. Avec un enchaînement logique pour que tous les championnats s'alimentent en joueur. Un joueur hors du commun qui valide toutes les étapes peut passer de Club Rugby à All Black en 24 mois !
  • Pas de joueurs laissés de côté. Autant on peut monter les échelons, autant on peut les descendre. Un joueur qui fait une mauvaise saison avec sa province redescend avec son club. Il peut alors reprendre confiance à un niveau plus faible, pour retourner dans sa Province et réessayer d'être sélectionné par une Franchise. Top pour les joueurs au développement tardif (comme Ben Smith).
  • Chaque niveau est fait pour développer des compétences particulières sans brûler les étapes 

High School / Club Rugby : développer des rugbymans doués et à l'aise techniquement. On s'importe peu des stratégies, des phases de jeu arrêtés, du jeu au pied etc.

Province : développer les capacités athlétiques et les spécificités au poste.

SuperRugby : développer les parties stratégiques, tactiques et les détails du très haut niveau.

All Blacks : le sommet, recherche perpétuelle d'amélioration et d'innovations.

  • Le système et le projet de jeu sont très similaires au niveau des Provinces, du SuperRugby et des All Blacks. L'idée est d'avoir une cohérence dans tout le pays et permettre une adaptation plus facile des joueurs au niveau supérieur.
  • Un système vertueux, où tout le monde est gagnant. Les gros ne mangent pas les petits, ils se nourrissent entre eux.
  • Pas de montée/descente, pas de matchs fermés, pas d'enjeu majeur à part la performance collective et individuelle, des joueurs libérés.

Photo : ITV Sport

Les dernières actus

Les photos du SuperTouch Féminin 2024

2 mai 2024

Les photos du SuperTouch Féminin 2024

La catégorie féminine du SuperTouch jouait ses qualifications il y a tout juste un mois, à Viriat (Ain). Lors de cette...


Semaine olympique : le touch rugby comme vecteur des valeurs olympiques

26 avril 2024

Semaine olympique : le touch rugby comme vecteur des valeurs olympiques

Le touch rugby, sport olympique ? Les touch'eurs en rêvent d'ici 2032, année où les Jeux Olympiques et Paralympiques ont lieu...


Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

16 avril 2024

Universitaire : Une première à l’université de Paris-Saclay

On vous en parlait il y a quelques jours, le touch rugby est une forme de pratique qui s'intègre au modèle...


SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

12 avril 2024

SuperTouch Féminin : le résumé vidéo

Résumé de la reprise du SuperTouch Féminin, qui revenait le samedi 6 avril, à Viriat. Pour la troisième saison consécutive, l'ensemble...

Tout afficher